Fantasy,  Jeunesse,  Young adult

Chronique : L’arrache-mots – Judith Bouilloc

La jeune Iliade a un don merveilleux : le pouvoir de donner vie aux mots et aux histoires. Ce don fait d’elle la bibliothécaire la plus célèbre de tout le royaume d’Esmérie.

Le matin où elle reçoit une demande en mariage presque anonyme, elle n’est sûre que d’une chose : son prétendant est un membre de la famille royale !

Bien décidée à comprendre qui s’intéresse à elle et surtout, pourquoi cette personne lui propose un contrat de mariage si avantageux, Iliade se rend dans la capitale. Là-bas, elle découvre les fastes de la cour… et la froideur de son fiancé. Pourtant, elle finit par s’attacher et à lui et se retrouve, bien malgré elle, propulsée au cœur d’intrigues et de complots auxquels rien ne la préparait.

Je remercie les éditions Hachette ainsi que NetGalley pour la découverte de ce roman.

 

L’arrache-mots est un roman jeunesse fantasy qui m’a toute de suite attirée, que ce soit grâce à sa couverture qui est, avouons-le, sublimissime, que par son résumé très prometteur.  Je n’ai donc pas hésité bien longtemps avant de le commencer, et je n’ai pas été déçue, j’ai passé un excellent moment.

 

L’arrache-mots nous raconte l’histoire d’Iliade, une jeune femme qui a le pouvoir de donner vie aux mots en les lisant à voix haute. Alors qu’elle travaillait jusqu’à maintenant dans la bibliothèque de sa ville, Iliade va quitter sa ville natale pour la capitale, afin de devenir la conteuse de la Reine, mais aussi pour découvrir qui est le parfait inconnu qui l’a demandée en mariage et l’a conviée à la cour, aux moyens d’un contrat de mariage plus qu’avantageux.

 

«  Elle collectionna les mots insolites. Les vocables trop longs ou passés de mode, elle les humait sur leur page engourdie comme s’il s’agissait de fleurs rares, comme si les mots avaient une odeur. Puis elle les prononçait avec délice, rien que pour les arracher à leur sommeil. Ils claquaient à son oreille et se mouvaient dans l’air avec une grâce désuète.

Elle recueillait les signes de ponctuation dans le creux de sa main, les virgules et les points, grains de beauté de la phrase, miettes répandues fugacement dans l’atmosphère. » 

 

Iliade va donc partir avec sa grand-mère, dont la personnalité est très marquée, cette dernière qui n’a pas la langue dans sa poche n’hésitant pas à se manifester lorsque quelque chose la dérange. Arrivée au palais, Iliade va découvrir la vie de la cour, avec ses commérages, ses coutumes, ses réceptions, sa mode, ses tenues plus extravagantes les unes que les autres, ses faux-semblants… Autant dire que la jeune fille ne va pas se sentir dans son élément, elle qui vient d’une famille bourgeoise, bien éloignée de ce milieu huppé.  Toutefois, le don d’Iliade va l’aider à s’intégrer et à être appréciée des membres de la famille royale, notamment le roi et la reine, mais aussi Florent, l’homme chargé de l’entretien et de la conception des jardins, qui est un personnage que j’ai beaucoup apprécié et qui a toujours été très bienveillant avec Iliade.

 

L’univers mis en place par l’auteure est vraiment dépaysant et prenant. Je me suis tout de suite laissée séduire par ce monde magique qui a su éveiller mon imagination et ma curiosité, à tel point que j’ai eu du mal à délaisser ma lecture, lisant ce roman quasiment d’une seule traite.

 

De plus, il est difficile de ne pas accrocher à cette histoire qui parlera à tous les lecteurs, mettant à l’honneur les classiques de la littérature grâce à Iliade qui est une grande passionnée des livres. Il est donc facile de s’identifier à la jeune fille, qui a en plus un humour et un toupet qui font d’elle une héroïne très attachante. D’ailleurs, chacun des personnages est unique, ce qui a su me charmer sans difficulté. J’ai beaucoup aimé la grande sœur d’Iliade, bien qu’on ne l’ait pas énormément vu, mais son côté militante et rebelle fait d’elle une femme forte, ce qui est remarquable dans cette royauté où les femmes n’ont que très peu leur place, mise à part à la cour pour se laisser séduire.

 

« A la fin, c’est toujours plus ou moins la même histoire. Un beau ténébreux – au choix : bête victime d’un sortilège, vampire séduisant, ange déchu, guerrier torturé, aristocrate taciturne – tombe amoureux d’une femme intelligente et belle (sans le savoir). L’âme très pure de l’ingénue apaise les tourments du monstre au coeur tendre. Elle semblait si fragile, elle est si forte en fait. Il semblait si fort, il est pourtant si fragile. Et voilà, l’affaire est dans le sac. Et moi, Iliade, chaque fois je tombe dans le panneau, je tombe… à la renverse ! »

 

J’ai bien évidemment beaucoup aimé le prétendant d’Iliade qui va finir par révéler son identité. S’il m’a dans un premier temps paru un peu rustre, me faisant d’ailleurs penser à Thorn dans La Passe-miroir, j’ai très rapidement su voir au-delà de cette apparence, et j’ai eu un coup de cœur pour cet homme cultivé, plein de prévenance et de surprises. Le duo qu’il formait avec Iliade m’a conquise, et j’aurais même peut-être aimé rester davantage avec eux.

 

«  La phrase se recolla sagement sur la feuille et Iliade compris, à la faveur d’un long baiser, qu’il existait un langage aussi puissant que celui des mots. » 

 

Comme beaucoup de romans du genre, celui-ci se lit rapidement, l’écriture est fluide et poétique, le rythme assez soutenu. Je n’ai pas vu défiler les pages tant j’étais plongée dans l’univers.

 

Je regrette toutefois le manque de surprise et d’originalité du roman dans la trame de l’histoire (en dehors de la mythologie) car j’y ai retrouvé une succession d’évènements que j’avais vus venir et qui sont assez récurrents dans les romans du même type. Toutefois, cela ne m’a pas empêchée de passer un très bon moment de lecture, l’auteure ayant attisé ma curiosité grâce à cette histoire de mariage : Pourquoi Iliade ? Qui ? Ces questions m’ont poussée à lire ce roman et si vous aussi, vous avez envie de découvrir l’histoire qui se trame derrière le mystérieux contrat de mariage envoyé à Iliade, je vous conseille de ne pas hésiter !

 

Ce roman, malgré ses petits défauts notamment sur les révélations finales, reprend les codes du genre et saura donc vous séduire pour une agréable découverte, autour des mots et de l’amour, sublimés par des personnages merveilleux.

 

Achetez ce livre :


Ce livre vous tente ? Vous l’avez lu ?
Dites-moi tout !

2 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :