Blogmas

BLOGMAS 2018 – Jour 18 : Idées cadeaux #5 : Offrez/Demandez une liseuse !

Hello !

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un sujet que je voulais aborder depuis un moment sur mon blog : la lecture numérique et plus particulièrement, les liseuses.

Lorsque les liseuses ont commencé à apparaître sur le marché, je dois dire que j’étais plus que sceptique. En effet, étant une que grande lectrice et amoureuse des livres en tant qu’objet, je ne concevais pas la lecture autrement qu’avec un livre papier entre les mains. Pour moi, le plaisir de lire se retrouvait avant tout dans le fait de sentir l’objet entre mes doigts, de pouvoir tourner les pages, et de sentir l’odeur du papier. Et aussi, d’avoir une belle bibliothèque bien remplie !

Toutefois, je suis une personne assez friande de nouvelles technologies, et j’ai donc commencé à m’intéresser à la chose, pour finalement demander une liseuse Kobo Aura que j’ai eu il y a trois ans, à Noël. J’avais envie de tenter l’expérience et de découvrir à mon tour la lecture numérique.

Si on compare souvent les géants Fnac et Amazon avec respectivement la Kobo et le Kindle, il y a aujourd’hui de nombreuses liseuses mises en vente sur le marché, avec de nombreuses grandes surfaces qui créent leur propre marque de liseuse. Cet article ne sera pas un comparatif, mais un moyen de vous expliquer ce qui m’a séduit dans la lecture numérique (car oui, aujourd’hui, je suis totalement adepte de la liseuse), mon expérience avec la Kobo, et pourquoi aujourd’hui, je décide de changer d’enseigne en demandant à Noël une liseuse Kindle.

Ce qui me plaît dans la liseuse

En testant la Kobo, j’ai rapidement compris qu’avoir une liseuse avait des avantages non négligeables par rapport à la lecture sur un livre papier. Bien évidemment, je continue aujourd’hui de lire aussi bien sur ma liseuse que sur papier, mais voilà ces points incontestables qui font que pour moi, la liseuse est aujourd’hui un accessoire indispensable pour les grands lecteurs (mais pas que), et peut donc constituer un cadeau idéal :

  • Le gain de place 

Cela va de soi, avoir une liseuse vous permet de gagner une place incroyable. Il y a ceux qui ont la chance d’avoir l’espace nécessaire pour avoir une grande bibliothèque, et qui pourront donc collectionner des livres en nombre important, et dans ce cas, cet avantage ne les séduira peut-être pas. Toutefois, dès lors que l’on commence à accumuler des tas et des tas de livres, le plus souvent en grand format, avec une pile à lire qui dépasse l’entendement, on se rend vite compte que l’espace n’est pas illimité et arrive le moment fatidique où l’on ne sait plus quoi faire de nos livres, ils sont partout, ils nous envahissent, et nous n’avons plus de place pour les stocker.

Avec la liseuse, vous n’aurez jamais ce problème. Vous pouvez stocker des milliers de titres dans un objet à peine plus grand que votre main, et si vous avez en plus un appareil dans lequel vous pouvez augmenter la mémoire, autant dire que la capacité de stockage est quasiment infinie et que vous n’aurez pas assez de toute une vie pour remplir la carte mémoire de votre liseuse !

  • Le confort de lecture 

Cet argument est pour moi le premier avantage que j’ai trouvé dans une liseuse et celui qui fait que j’aime autant lire en numérique.

Tout d’abord, j’ai remarqué que je lis plus rapidement sur ma liseuse et donc j’arrive mieux à enchaîner les lectures lorsqu’elles sont en numérique que sur papier. Cela tient certainement à ce confort que je n’ai pas lorsque je lis un livre papier, dans le sens où avec ma liseuse, je peux lire n’importe où, n’importe quand, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, dans n’importe quelle position, à la plage, au soleil, allongée… Bref, vous l’aurez compris, avec ma liseuse, je peux lire en toutes circonstances.

Oubliés les moments où vous avez envie de lire dans votre lit, allongé, mais que vous avez trop mal au bras pour tenir votre livre. Oubliés les journées plages pendant les vacances où vous tentez tant bien que mal de lire, le bras tendu pour vous protéger du soleil, la tendinite prête à pointer le bout de son nez !

La liseuse est un objet peu lourd, peu encombrant, que vous pouvez emmenez partout (avec ça, vous n’aurez plus peur d’abîmer votre livre dans votre sac, et vous n’aurez plus mal à l’épaule à force de transporter votre brique du moment toute la journée).

De plus, beaucoup de liseuses ont aujourd’hui un éclairage (qui n’abîme pas les yeux puisque la lumière est projetée vers l’écran et non vers vous) ce qui permet de lire dans le noir sans embêter personne, mais aussi de moins se fatiguer les yeux.

  • Les économies d’argent 

Si la liseuse est un investissement (comptez entre 70€ et plus de 250 € pour les plus avancées), celle-ci sera vite rentabilisée, notamment si vous êtes un gros lecteur. Si je prends mon exemple, avant d’avoir une liseuse, je n’achetais quasiment que des livres grand format. Si on compte en moyen entre 15 et 20 euros pour un livre grand format en version française, et que je multiplie par le nombre de livres que j’achète à l’année, le montant est déjà bien plus élevé que la liseuse en moyenne.

L’avantage des livres numériques est qu’ils sont souvent bien moins chers que les livres papier, si bien que vous n’aurez pas à dépenser autant d’argent qu’avant, lorsque vous lisiez uniquement sur papier ! Lorsque l’on est étudiante comme moi, je vous assure que cela soulage quand même de façon non négligeable le porte-monnaie !

Alors bien sûr, parfois, on trouve des ebooks dont les montants sont faramineux par rapport à un livre papier, et il y a toujours ce débat qui consiste à dire qu’à l’achat d’un livre papier, nous devrions pouvoir le lire en numérique gratuitement. Pour moi, il y a clairement des abus au niveau des prix des ebooks de la part de certaines maisons d’édition, et je ne suis clairement pas prête à mettre le prix d’un grand format dans un livre en format numérique qui est impalpable.

Toutefois, il faut avouer que la plupart du temps, l’achat de livres numériques permet d’économiser beaucoup d’argent, et qu’il y a de plus en plus d’opérations qui permettent de se procurer des livres à très petit prix (je pense aux OP Bragelonne/Miladay, aux promo Harlequin, etc.) voire gratuits lorsqu’il s’agit de classiques qui sont tombés dans le domaine public. Et d’ailleurs, il y a parfois des romans que l’on ne trouve qu’en numérique en premier lieu, ce qui vous permet de les lire avant leur sortie papier pour les plus pressés !

Mon expérience avec la Kobo et pourquoi j’ai décidé de changer pour Kindle

 

 

 

 

 

 

 

La Kobo que j’ai actuellement est une Kobo Aura qui n’est plus commercialisée. Lorsque je l’ai eue, j’ai été très satisfaite de son utilisation. Elle était facile à manier, l’interface était simple mais efficace, il était facile de télécharger des ebooks, de les transférer sur l’appareil, et de les lire. Le gros point fort de cette liseuse est son autonomie : je peux partir tranquillement en vacances pendant deux semaines sans avoir besoin de prendre son chargeur. Et lorsque je ne lis pas beaucoup, une recharge tous les mois voire plus suffit.

Toutefois, avec le temps, mon utilisation s’est faite plus intensive et j’ai donc décelé quelques défauts qui m’ont fait réfléchir à l’obtention d’une nouvelle liseuse. Le gros point noir de cette liseuse, pour moi, est son manque de fluidité. Si j’avoue ne pas me souvenir si c’était déjà le cas lorsqu’elle était neuve, aujourd’hui, je me rends compte que l’écran tactile ne répond pas toujours de manière très réactive au toucher, et que parfois les caractères semblent être un peu « effacés » par manque de contraste. De même, lorsque j’appuie pour tourner les pages, celles-ci mettent parfois quelques secondes à réagir, et cela me gêne un peu dans ma lecture. En me renseignant, j’ai constaté que ce manque de fluidité était un reproche que l’on faisait beaucoup aux Kobo.

Aujourd’hui, j’ai commandé au Père Noël une nouvelle liseuse, et je me suis donc penchée sur la liseuse Kindle Paperwhite nouvelle génération d’Amazon. J’avais envie de tester une nouvelle marque, sans pour autant avoir une liseuse dernière cri car je n’en voyais pas l’utilité. La liseuse d’Amazon est notamment réputée pour avoir une très bonne fluidité, et c’est pour cela que je me suis tournée vers ce produit. Aussi, j’avais envie d’une nouvelle interface (car j’aime bien le changement et je me lasse assez facilement), et surtout, je trouvais cela très pratique de pouvoir obtenir le temps restant avant la fin de ma lecture, option que je n’ai jamais réussi à faire fonctionner sur ma Kobo ! Ce n’est qu’un détail, mais j’adore cette possibilité !

De plus, le fait que Kindle ne supporte qu’un format d’Ebook ne m’a pas vraiment freinée car j’ai toujours utilisé des logiciels de conversion même avec ma Kobo, type Calibre, et donc je pense que je ne rencontrerai pas plus de souci que cela avec le transfert de mes fichiers (enfin, j’ose espérer!).

Les critères essentiels à retrouver dans une liseuse 

Enfin, pour clore cet article, je vais ici lister les critères qui sont essentiels pour moi dans une liseuse (et qui différeront évidemment en fonction de votre utilisation personnelle) :

  • Un appareil léger et peu encombrant
  • Un écran tactile, fluide, avec un bon contraste
  • Un éclairage réglable
  • Une interface facile d’utilisation

Et vous, quel est votre rapport avec la lecture numérique ? Avez-vous une liseuse ? Si oui, laquelle ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :