Blogmas,  RDV

BLOGMAS 2019 – Jour 23 : Le blog et moi

Hello !

 

J’ai ouvert ce blog en juillet 2017, en pleines vacances d’été, alors que l’idée me trottait dans la tête depuis très longtemps. J’ai toujours eu des blogs, sur des sujets aussi divers que variés (coucou Skyblog et mes 15652 blogs à désactiver !). J’avais d’ailleurs déjà tenté l’expérience du blog littéraire sans grand succès, mon problème étant que je me lassais très vite et passais vite à autre chose. A book catcher est le premier blog dans lequel je me suis vraiment investie et que j’alimente toujours depuis presque deux ans et demi.

 

Aujourd’hui, j’ai eu envie de revenir sur mon rapport avec le blogging, mon évolution, ce que ça m’apporte, ce que je regrette. C’est parti !

 

Si j’ai toujours aimé les blogs, c’est d’une part parce que j’aime lire (ça, ce n’est pas une surprise, je tiens quand même un blog littéraire) mais aussi parce que d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours beaucoup écrit. Je ne prends plus le temps aujourd’hui d’écrire comme je le faisais étant plus jeune mais c’est toujours quelque chose que j’apprécie. Aussi, créer un blog de A à Z, à mon image, en apprenant petit à petit à manier le codage, me passionnait même si c’est une activité très très chronophage et parfois aussi très prise de tête (salut la page blanche qui s’ouvre à la place de ton blog chéri et te donne envie de tout casser).

 

C’est notamment pour ces raisons que j’ai réitéré l’expérience en créant Abookcatcher, passant mon temps à flâner sur les blogs littéraires, j’avais moi aussi envie de faire pleinement partie de cette communauté. J’ai commencé mon blog sans prétention, postant mes chroniques au fil des jours et puis rapidement, la mayonnaise a pris.

 

J’ai découvert une communauté bienveillante, avec qui il est facile de partager et de communiquer. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je n’ai aucune envie de quitter mon blog. Le débat revient régulièrement sur la table, à savoir si les blogs ne sont pas un peu démodés face aux réseaux sociaux où tout va plus vite et où l’engagement est bien plus fort. On pense bien sûr à Instagram. Même si j’adore ce réseau au niveau personnel, pour partager mes lectures je n’ai absolument pas envie de m’y mettre. J’ai malheureusement l’impression qu’il y a beaucoup plus de polémiques et d’histoires sur bookstagram et j’ai vraiment envie de m’en tenir loin car je déteste ça (je ne dis pas qu’il n’y a pas de chouettes choses avec bookstagram, bien au contraire, il y a des comptes superbes et de belles personnes aussi j’en suis sûre, ce n’est seulement pas ce qui me fait envie pour le moment).

 

Lorsque j’ai commencé mon blog sur wordpress, j’ai été surprise de constater que les interactions avec les lecteurs venaient rapidement. J’avoue que j’avais eu un peu peur que mes articles ne soient vus et lus par personne et au final ça n’a pas été le cas. Petit à petit, mon blog a évolué, j’ai passé beaucoup plus de temps à en peaufiner l’apparence, à réfléchir à ma mise en page, aux rendez-vous que j’avais envie de faire, etc. Je suis passée sous wordpress.org et à partir de là, je me suis vraiment investie à fond, pour rentabiliser le coût de l’hébergement mais aussi parce que le blogging est devenu une vraie routine dans ma vie. C’est comme mon jardin secret, une activité réconfortante qui me fait du bien, même si je ne suis pas toujours très régulière dans mes posts.

 

Surtout, mon blog m’a permis de discuter avec de nombreuses personnes aussi passionnées que moi, de découvrir énormément de livres, de sortir de ma zone de confort au niveau lecture, mais aussi d’échanger avec des auteurs. Je suis plutôt réservée de prime abord et grâce à mon blog je peux beaucoup plus facilement discuter avec ces auteurs, ce qui m’impressionnerait dans la réalité. Je me souviens encore du premier contact avec une auteure, il s’agissait d’Audrey Martinez qui me proposait son premier roman à la lecture, et je m’étais vraiment sentie euphorique de la découvrir, de découvrir son roman mais aussi de me rendre compte que j’avais la possibilité de casser cette barrière et d’avoir un contact plus facile avec toutes les personnes de la sphère littéraire, et pas uniquement les blogueurs. Ce premier service presse a une saveur toute particulière car j’avais l’impression que mon investissement sur le blog était reconnu, mais aussi parce qu’il m’a permis de découvrir le monde de l’autoédition qui m’était complètement inconnu.

 

Aujourd’hui, je reçois parfois des demandes directes d’auteur(e)s et je me sens toujours à la fois flattée et intimidée, même si cela me fait toujours très plaisir d’échanger avec eux. C’est bien pour cela que le blogging est fait à mon sens : le partage et l’échange.

 

J’ai fait énormément de découvertes depuis, toujours grâce à ce blog : que ce soit des romans lus en SP, que des personnes géniales derrière les blogs, des auteurs ou des maisons d’édition. Ces découvertes n’auraient pas été possibles sans mon blog je pense, ou du moins plus difficilement.

 

Depuis que j’ai un blog, j’ai aussi évolué dans ma façon de lire. Maintenant, quand je lis, je sais que je vais faire une chronique à la suite ce qui a modifié mon état d’esprit durant ma lecture, et a aiguisé mon œil critique. C’est parfois aussi un désavantage puisque j’ai tendance à faire beaucoup plus attention à des détails qui m’auraient paru insignifiants autrefois et qui m’auraient certainement permis de mieux apprécier un livre. Je suis beaucoup plus exigeante.

 

Au niveau des regrets, j’ai eu des hauts et des bas qui se sont ressentis au niveau du blog puisqu’il y a eu des périodes où je n’ai vraiment pas beaucoup posté. En 2020, j’aimerais m’investir de nouveau à fond dans le blog et retrouver le plaisir que je ressentais au début. Je me suis laissée un peu submerger par les chroniques en retard, les envies de service presse, le nombre d’abonnés, etc., et parfois le blog est devenu une contrainte.

 

Aujourd’hui, je souhaite revenir à l’essentiel. Ce serait mentir que de vous dire que je n’ai pas eu envie de devenir partenaire d’une maison d’édition. D’abord, parce que cela représenterait la concrétisation du travail que je fournis sur le blog mais aussi parce que certaines maisons me font vraiment rêver et j’adorerais vivre l’expérience du club de lecture que proposent certaines. Néanmoins, j’ai déjà essuyé des refus qui m’ont parfois miné le moral, alors qu’au final, lorsque j’ai commencé le blog, ce n’était absolument pas pour obtenir des services presse. A présent, j’ai vraiment envie de me concentrer sur mes chroniques, mes articles, et si un jour mon blog doit intéresser une maison d’édition, je saisirai l’occasion avec plaisir mais ce ne sera plus une priorité en 2020. En 2020, j’ai juste envie de prendre plaisir à bloguer, à continuer de découvrir de nouveaux titres et à partager avec vous. Je ne veux plus penser chiffres, vues, SP. Je suis tombée dans ces travers et avec le recul, je m’en veux un peu car cela m’a gâché le plaisir de blogger. Maintenant, c’est fini !

 

Si je ne prends plus de résolutions au nouvel an car je ne les tiens jamais, j’ai quand même envie de remplir quelques objectifs l’année prochaine en rapport avec le blog : trouver un rythme de croisière et une organisation qui me correspondent, continuer à apprendre à vous connaître, à découvrir de nouveaux blogs, et surtout, ne pas me sentir contrainte par les chroniques et les chiffres. J’aimerais retrouver le plaisir que j’avais à écrire, et si jamais je n’y arrive pas, peu importe : je ne me sentirai plus obligée de chroniquer chacune de mes lectures. Le plaisir avant tout, c’est ce que je veux pour 2020.

 

Un dernier mot avant de clore cet article un peu fouillis : je vous remercie de me suivre, de lire mes articles, de les commenter et d’être présents sur ce blog, que ce soit depuis les premiers temps ou très récemment. Si je suis toujours sur ce blog aujourd’hui, c’est grâce à vous et au partage qui n’existerait pas sans vous.

 

A vous de me parler un peu de votre rapport au blog : qu’est-ce que cela vous apporte ? Vous aussi vous avez des hauts et des bas niveau blogging ?

2 Comments

  • Light And Smell

    Je te rejoins sur la bienveillance de la communauté et de la rapidité avec laquelle des liens peuvent se créer sur wordpress 🙂
    Un article intéressant qui permet également de se rendre compte que derrière chaque blog se cache une personne qui s’investit autant en termes de temps qu’émotionnellement. Une vérité toujours sympathique à rappeler 🙂

    • abookcatcher

      C’est ce que j’adore ici, vraiment ! Par rapport à d’autres communautés, il n’y a quand même pas trop d’animosité et de concurrence, c’est appréciable ! 🙂
      Je suis contente que cet article t’aies intéressée, c’est vrai qu’on se rend pas toujours compte de l’investissement de chacun derrière un blog et parfois ça fait du bien de prendre un peu de recul sur tout ça !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :