Fantastique,  Romance

Chronique : Azmel, Tome 1 : La porte du temps – Laura Wilhelm

Imaginez-vous perdre vos deux parents en même temps ?
Imaginez que vous soyez obligé de recommencer votre vie à zéro, nouvelle ville, nouveau lycée, nouvelle famille…
Imaginez ensuite que vous découvriez dans un excès de colère que vous avez la faculté de déplacer les objets avec la seule force de votre pensée et que vous n’êtes pas seul à faire partie des forces supérieures.
Imaginez que vous ressentiez les battements de cœur d’une personne inconnue dans votre poitrine lorsque vous la croisez… Comment réagiriez-vous si au premier contact physique, une douleur terrible vous plongeait dans l’inconscience ? Comment feriez-vous pour gérer un amour interdit, renforcé d’un sortilège par vos ancêtres des centaines d’années avant votre venue au monde ?
Imaginez-vous que la vie que vous meniez jusqu’ici n’était qu’une illusion destinée à cacher votre vraie nature des forces du mal…

Je remercie Laura Wilhelm pour m’avoir permis de lire ce roman via la plateforme Simplement pro. 

Le résumé de ce roman m’a tout de suite attirée car c’est le type d’histoire que j’aime lire, avec ce côté magie et romance paranormale. Cela faisait un moment que je n’avais pas lu de livre traitant de ce sujet, c’est donc avec grand plaisir que j’ai accepté de lire ce titre. 

Si je ressors un peu mitigée de ma lecture par rapport à quelques points qui m’ont dérangée, je dois dire que j’ai quand même passé un très bon moment avec ce livre et qu’il y a pour moi un bon potentiel dans le premier tome de cette trilogie. 

Léna est un personnage très touchant. La jeune fille se retrouve orpheline et va être recueillie par sa tante et ses deux filles dans le sud de la France. Une nouvelle vie s’ouvre donc pour elle. Ces nombreux bouleversements vont être difficiles à gérer pour Léna qui va devoir apprendre à vivre sans ses parents, dans une nouvelle maison, un nouvel environnement, un nouveau lycée. Pas à pas, la jeune fille va guérir de ce chagrin qui la ronge, aidée par de nombreux personnages qui sont l’un des points forts de l’histoire. J’ai beaucoup aimé Léna, mais davantage encore sa cousine Jamie, très attachante, et ses amis, Jess et Dylan.

Rick est lui, très intriguant. J’aurais aimé en savoir un peu plus à propos de son histoire, de sa famille, de ses frères. Je n’ai pas réussi à m’attacher plus que ça au personnage mais j’ai apprécié la relation qu’il a construit avec Léna, très pure et très sincère. J’espère que son histoire sera plus développée par la suite.

 

« Je savais que cette relation ne nous mènerait nulle part, mais je ne pouvais me résoudre à ne plus l’avoir dans ma vie. Il était mon oxygène, ma nouvelle raison de vivre. »

 

Au niveau du contexte de l’histoire, il y a, à mon sens, certaines incohérences. L’histoire se déroule en France, on a affaire à des personnages qui sont au lycée. L’auteure nous décrit pourtant un Rick qui roule en coupé, un bal de fin d’année typiquement américain… En fait, au regard des descriptions faites, je n’avais pas du tout l’impression d’être en France. J’ai trouvé qu’il y avait un vrai décalage à ce niveau là. Ce n’est qu’un détail, mais cela m’a quand même fait tiquer. Je suis peut-être passée à côté de certaines informations (comme l’âge des personnages), mais il m’a manqué quelques explications pour que je trouve tout cela plus crédible. 

Aussi, j’ai trouvé que l’auteure s’encombrait de descriptions qui étaient parfois inutiles (description très détaillée de la maison de la tante de Léna, de ses tenues, etc.) ce qui alourdissait un peu le récit et n’apportait malheureusement pas grand chose. 

Au-delà de ces petits problèmes, au niveau du fond, j’ai bien adhéré à l’histoire. J’ai aimé la mythologie créée par l’auteure, avec ces Elus et ces demi-démons, avec ce côté magique qui m’a un peu fait penser à Charmed. J’étais vraiment emballée par l’univers et j’ai trouvé que tout ce côté de l’histoire était très intéressant. Si j’ai d’abord eu peur de me retrouver avec un schéma plutôt classique côté paranormal, les choix de l’auteur ont suscité mon intérêt. J’avais vraiment envie d’en savoir plus sur l’origine des Elus, des démons, sur le fameux sort qui empêche Léna et Rick de s’aimer comme ils le voudraient. C’est pour moi LE point fort de ce roman.

Il y a un autre pan de l’histoire où l’on suit simplement le quotidien de la jeune fille au lycée, avec ses cousines et ses amis, et j’ai apprécié également ce côté là bien qu’il manque un peu d’action, car je suis plutôt friande des romans qui se déroulent au lycée. 

Au niveau de la forme, l’écriture est simple, parfois timide. J’ai trouvé qu’il y avait quelques inélégances de style et des tournures de phrases un peu maladroites ce qui a eu tendance à alourdir ma lecture, bien que ce ne soit pas totalement rédhibitoire car facilement améliorable. 

En somme, ce premier tome, malgré ses défauts, reste plutôt prometteur.  Il m’a fait passer un bon moment. L’auteure a réussi à piquer ma curiosité, notamment avec l’intrigue de fond autour des Elus, si bien que j’ai très envie de poursuivre avec le tome 2 en espérant qu’il sera un peu plus développé et riche en rebondissements.

 

Achetez ce livre : ici
Mon avis sur le tome 2 

 


Avez-vous lu ce livre ? L’histoire vous tente ?
Dites-moi tout en commentaire ! 

3 commentaires

  • Analy

    Ta chronique est vraiment très bien construite ! Merci pour tous ces éléments qui permettent de bien cerner l’histoire, les personnages et la plus de l’auteur. Le résumé m’avait vraiment attirée en tout début de lecture mais j’ai été refroidie par ton avis, bien que positif. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser à la saga Covenant de Jennifer L. Armentrout qui comporte également des démons, un amour interdit et d’autres éléments similaires à ce roman. Et autre chose complètement personnelle, mais je bloque sur les prénoms des deux personnages principaux. C’est bête mais c’est un point super important pour moi…

    • abookcatcher

      Merci beaucoup pour ce commentaire ! Je n’ai pas lu la saga Covenant donc je ne peux pas t’en dire plus sur les similitudes mais d’après ce que tu me dis, il y a quelques ressemblances en effet. Après, c’est le type d’intrigue que l’on a tendance à retrouver régulièrement en romance paranormale ! C’est marrant, les prénoms des personnages sont pour moi un détail auquel je fais rarement attention (d’ailleurs le plus souvent j’ai plutôt tendance à les oublier très très vite, même en cours de lecture…)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :