Romance,  Young adult

Chronique : Breathing, T2 : Ma raison d’espérer – Rebecca Donovan

Emma commence doucement à réapprendre à vivre aux côtés d’Evan et de Sara. Hantée par des cauchemars terribles, elle décide de donner une seconde chance à sa mère, qui l’a abandonnée, espérant trouver un sens à sa souffrance. Mais elle doit aussi affronter le regard des autres : ceux qui s’en veulent de ne pas l’avoir soutenue, ceux qui la jugent mais aussi ceux qui, surgissant de son passé, ont encore bien des révélations à faire sur sa vie d’avant…

Ma raison de respirer est le deuxième tome d’une trilogie dont j’avais lu le premier roman il y a déjà quelques années. Ayant pourtant beaucoup aimé ma lecture à l’époque, j’ai tardé à me procurer la suite. Sans surprise toutefois, je n’ai eu aucun mal à me replonger dans cette histoire bouleversante.

Comme pour une grande majorité des romans publiés habituellement chez PKJ, celui-ci s’est lu rapidement, avec des chapitres qui se succèdent avec fluidité et une écriture simple mais qui fait naître l’envie de tourner les pages les unes après les autres.

Dans ce tome, nous retrouvons évidemment Emma qui tente péniblement de se reconstruire après les drames et les souffrances qu’elle a subis. A ses côtés, Evan et Sara sont toujours présents, pour mon plus grand bonheur car, comme pour le tome précédent, j’ai encore une fois eu un petit coup de cœur pour ces deux personnages. J’aime la tolérance, la prévenance, la douceur d’Evan. J’aime le grain de folie de Sara et la bouffée d’oxygène qu’elle représente dans ce roman qui reste assez sombre.

J’ai apprécié que l’on se focalise également sur d’autres personnages, notamment la mère d’Emma, même si pour être honnête, son comportement vis-à-vis de sa fille m’a plus d’une fois hérissé le poil. Le fait qu’Emma tente de se rapprocher de sa mère donne un nouveau souffle à l’histoire mais j’ai réellement détesté ce personnage. Je n’ai d’ailleurs pas toujours compris l’attitude d’Emma avec elle, dans le sens où j’ai eu plus d’une fois l’impression qu’elle tendait le bâton pour se faire battre, sans mauvais jeu de mot.  Parfois, elle m’a vraiment agacée, et pas seulement vis-à-vis de sa mère, mais aussi vis-à-vis de toutes les personnes qui ne demandent qu’à l’aider, et qu’elle ne cesse de rejeter ou de blesser.

Aux côtés de la mère d’Emma va également apparaître un tout nouveau personnage qui regorge de secrets et de mystère. Malheureusement, la tournure que va prendre l’histoire par rapport à ce personnage ne m’a pas forcément plu dans le sens où j’ai trouvé que c’était prévisible et loin d’être original. De ce fait, à quelques moments, ce tome est tombé dans les travers typiques de la romance ce qui m’a empêchée d’avoir un coup de cœur pour cette histoire, mais paradoxalement, j’ai vraiment aimé ma lecture et j’ai très envie de lire le dernier tome.

Comme le premier tome, celui-ci est axé sur l’émotion. Il est difficile, je pense, de rester de marbre face aux différents évènements décrits dans ce livre, même si on peut y trouver des défauts. Encore une fois, Rebecca Donovan a réussi à m’émouvoir avec l’histoire d’une jeune fille brisée qui cherche le moyen de remonter à la surface, qui fait des erreurs, trébuche et tombe encore, mais qui est terriblement touchante.

Il y a néanmoins des passages de l’histoire que j’ai trouvés de trop. J’ai parfois l’impression que dans ce type de romance où des sujets sensibles et durs sont traités, il n’y en a jamais assez pour l’auteure qui ne peut s’empêcher de faire vivre à ses personnages des moments toujours plus tragiques. Ce côté de l’histoire m’a un peu déplu car je trouvais qu’il y avait déjà assez de matière pour faire une histoire suffisamment touchante et prenante, sans en faire plus. Comme on dit, le trop est parfois l’ennemi du bien et c’est un peu la sensation que j’ai eu à certains moments.

Malgré ces quelques défauts, ma raison d’espérer reste une histoire qui prend aux tripes et qui est très addictive. Au final, j’ai ressenti énormément d’émotions durant ma lecture : tristesse, colère, frustration. N’est-ce pas cela que l’on recherche lorsqu’on lit ? Je conseille donc à tous les adeptes de romance de vous lancer dans cette trilogie si ce n’est pas déjà fait car il y a de fortes chances qu’elle ne vous laisse pas indifférent.

Avez-vous lu cette trilogie ? Qu’en pensez-vous ? Dites-moi tout ! 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :