Fantasy,  Jeunesse

Chronique : Gardiens des cités perdues tome 1 – Shannon Messenger

Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à voix haute. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’Histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde.

Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ?

Ce roman m’a fait envie dès sa sortie, et lorsque j’ai eu l’occasion de lire des chroniques dans lesquelles les lecteurs comparaient leur lecture à ma saga préférée de tous les temps – Harry Potter pour ne pas la citer -, cela n’a fait qu’amplifier mon désir de découvrir ce livre au plus vite ! Pourtant, comme à mon habitude, j’ai mis un certain temps avant de me le procurer et enfin le sortir de ma PAL… Quelle erreur ! Si j’avais su à quel coup de cœur je me préparais, je n’aurais pas attendu si longtemps avant d’ouvrir la première page de ce livre.

Sophie est une jeune fille de 12 ans qui se sait différente et a du mal à trouver sa place dans le monde. En effet, la petite blonde est télépathe et doit donc vivre avec le vacarme incessant des pensées des autres qui raisonnent dans sa tête. D’un niveau très avancé pour son âge à l’école, elle est victime de moqueries de la part des autres élèves et n’a donc pas beaucoup d’amis. Un jour, alors qu’elle est en sortie scolaire au musée d’Histoire naturelle, Sophie va faire la rencontre d’un jeune homme, Fitz. Outre le fait qu’elle ne peut pas lire dans ses pensées et que le garçon va lui offrir un moment de répit tant désiré, celui-ci va surtout lui apprendre qu’elle n’est pas humaine, et qu’elle n’appartient pas à ce monde.

A partir de là, tout va se dénouer pour la jeune fille qui va enfin trouver des réponses à cette question d’identité qui la ronge depuis son plus jeune âge. Shannon Messenger va nous embarquer dans un monde féérique et merveilleux doté de ses propres codes, de sa propre nourriture, de ses propres traditions et coutumes, de ses propres secrets. Epaulée par les parents de Fitz, notamment son père Alden que j’ai énormément aimé, Sophie va faire son entrée dans ce nouveau monde auquel elle va devoir s’habituer.

La première étape de cette nouvelle vie va être son entrée dans la prestigieuse école de Foxfire, école dans laquelle Sophie va se trouver une bande d’amis, va rencontrer de nombreux professeurs qui vont plus ou moins l’aider à rattraper son manque de connaissances par rapport au monde qui l’entoure. Je vois parfaitement en quoi cette saga a pu être rapprochée du monde décrit par J.K Rowling, qu’il s’agisse de cette histoire de scolarité, des amis et ennemis que se fait Sophie qui va plus ou moins se révéler aussi douée qu’elle l’était dans le monde humain, les professeurs qui semblent parfois fortement inspirés de ceux de la célèbre école de sorcellerie… Bref, vous l’aurez compris, il y a des ressemblances, et pourtant, j’ai trouvé que l’histoire était quand même bien différente.

Ce que j’ai apprécié, c’est d’avoir ressenti les mêmes sensations qu’à ma première lecture du premier tome de la saga Harry Potter. Je suis totalement retombée en enfance, et j’ai été happée par cette histoire du début à la fin, sans voir le temps défiler.

Shannon Messenger dans ce premier tome a créé un univers extrêmement riche qui, j’imagine, regorge encore de secrets, un univers qui m’a fait rêver et donné envie de me plonger directement dans la suite. De même, s’il y a beaucoup de personnages, cela ne m’a posé aucune difficulté car chacun d’entre eux a un caractère et une personnalité bien distincte, et je n’ai eu aucun mal à m’attacher à ces nouveaux personnages qui entrent dans la vie de Sophie. Dex, Keefe, Edaline, Grady… Je me languis de les revoir et d’en savoir plus sur eux !

Si ce premier tome est clairement un tome introductif, j’ai trouvé que l’auteure avait réussi le pari de nous faire découvrir un univers fantasy tout en commençant à développer une intrigue plus importante qui m’a vraiment emballée. Très vite, on comprend que Sophie n’est pas comme les autres, même dans ce monde-là, et son histoire cache en réalité de plus gros secrets, avec des enjeux quasiment politiques que j’ai hâte de découvrir. Le suspense est vraiment au rendez-vous, et Shannon Messenger m’a tenue en haleine jusqu’à la dernière page. J’étais d’ailleurs déçue d’arriver si vite à la fin, voulant encore et encore suivre les aventures de ces personnages que j’ai trouvés formidables. Une chose est sûre, je ne vais pas tarder à me procurer le deuxième tome et les suivants pour trouver des réponses aux questions qui se posent tout au long du roman et retourner dans ce monde extraordinaire avec ses créatures magiques, ses paysages grandioses.

Ce roman est à mettre entre toutes les mains : enfants, ados, adultes, à tous ceux qui ont gardé une âme d’enfant et ont envie de rêver un peu !

 

« La magie, c’est un concept stupide inventé par les humains pour essayer d’expliquer des phénomènes qu’ils ne comprennent pas. »

« Chaque espèce existe pour une raison. Qu’on en laisse disparaître une seule, et c’est la planète qui se trouve privée de la beauté et des qualités uniques dont elle était porteuse. »

Et vous, avez-vous lu cette saga ?

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :