Fantasy,  Jeunesse

Chronique : Harry Potter and the cursed child – J.K. Rowling, Jack Thorne et John Tiffany

Titre : Harry Potter and the cursed childcouv27906898.jpg
Auteurs : JK Rowling, John Tiffany, Jack Thorne
Editions : Little, Brown and Compagny (VO)
Date de sortie : 31 juillet 2016
Nombre de pages : 330
Genre : Fantasy, jeunesse, théâtre

Résumé : Etre Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

MON AVIS

Près d’un an après sa sortie, et alors qu’il traîne depuis Noël dernier dans ma PAL, je me suis enfin décidée à lire Harry Potter and the cursed child. C’est le premier livre en VO que je lis en entier, et c’est peut-être pour cela que j’ai mis si longtemps avant de m’y attaquer. Au final, je n’ai pas rencontré de difficultés particulières lors de ma lecture, le format aidant certainement.

Vous n’êtes sûrement pas passé à côté de ce livre, qui est en fait l’adaptation sous forme de pièce de théâtre d’une histoire de JK Rowling, dans laquelle on retrouve Harry Potter 19 ans après la bataille de Poudlard. Il faut bien garder à l’esprit que le livre que l’on a entre les mains n’a pas été écrit par JK Rowling elle-même.

Ce livre présente des défauts, c’est indéniable, mais je ne peux m’empêcher de commencer par exprimer le bonheur immense que j’ai éprouvé en retrouvant ce monde magique qui m’a accompagnée durant de longues années. Je suis une fan invétérée de Harry Potter – comme beaucoup d’entre nous -. De fait, je vais m’efforcer d’être la plus objective possible, et laisser de côté mon excitation à l’idée d’avoir pu retrouver durant quelques pages tous mes personnages favoris, et cet univers dingue que je n’ai jamais retrouvé ailleurs.

Lorsque j’ai plongé dans ma lecture, je n’avais lu aucune chronique auparavant, car je voulais vraiment me faire mon propre avis. Le format théâtre peut désarçonner puisque tout va beaucoup plus vite que dans un roman. En quelques pages, Albus, le fils d’Harry, prend plusieurs années. On a l’impression que rien n’est vraiment approfondi, et que les évènements s’enchaînent beaucoup trop rapidement. Toutefois, je me suis forcée à considérer le format, et à me dire que c’était normal.

Outre cet aspect, les retrouvailles avec de nombreux personnages des romans ont été pour moi un moment exceptionnel. De plus, la rencontre avec la nouvelle génération a été pour moi une merveilleuse découverte. Je suis complètement tombée sous le charme de Scorpius, et de la relation qu’il entretient avec Albus. Du côté des adultes, je n’ai pas toujours compris les choix des auteurs, et j’ai trouvé que l’évolution de certains personnages n’était pas forcément crédible. Je déplore le fait que Ron ait été dépeint comme quelqu’un de superficiel, qui n’est là que pour blaguer. De même, j’ai été surprise par certaines réactions de Harry, qui pour moi ne collent pas avec le personnage que l’on a côtoyé durant 7 tomes. A ce titre, je trouve que ce livre relève plutôt d’une fan-fiction que d’une réelle suite aux romans.  En effet, on retrouve beaucoup de personnages, mais cela ne présente pas grand intérêt pour l’histoire en elle-même, si ce n’est nous faire le plaisir de les revoir durant quelques pages.

Au sujet de l’intrigue, je trouve que l’idée n’était pas mauvaise, mais on aurait pu en faire autre chose. Le dénouement manque à mes yeux de crédibilité mais encore une fois, l’histoire ne pouvant réellement être approfondie, il est difficile d’être satisfait.

Malgré tous ces défauts, j’ai beaucoup apprécié ma lecture, et j’ai passé un moment génial, qui m’a fait repenser à mon enfance, lorsque tous les ans j’attendais la sortie du tome suivant, et que je me jetais dessus dès sa sortie. J’ai trouvé que c’était tout de même un bel hommage à cet univers et aux fans qui sont toujours là après toutes ces années.

Mon avis est donc mitigé, mais je ressors de cette lecture avec une joie immense d’avoir quand même pu renouer avec Harry, Hermione, Ginny, Ron, Drago le temps d’une courte lecture.

EN BREF

Ce que j’ai aimé : Renouer avec les anciens personnages et l’univers tout entier, le personnage de Scorpius, certaines répliques assez drôles et piquantes.

Ce que j’ai moins aimé : Le manque de crédibilité de certains personnages, le manque d’approfondissement dans l’intrigue, la fin peu probable.

Untitled2


« ROSE
The rumor is that he’s Voldemort’s son, Albus.
[…]
It’s probably rubbish. I mean…Look, you’ve got a nose. »

“SCORPIUS: I can’t quite believe I did that.
ALBUS: I can’t quite believe you did that either.
SCORPIUS: Rose Granger-Weasley. I asked out Rose Granger-Weasley.
ALBUS: And she said no.
SCORPIUS: But I asked her. I planted the acorn. The acorn that will grow into our eventual marriage.
ALBUS: You are aware that you’re an utter fantasist.”


N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé si vous l’avez lu, et dans le cas contraire, s’il vous fait envie ! 

4 commentaires

  • Lemon et Mango

    Mango : Je suis comme toi une fan incontestée d’Harry Potter (au point d’avoir le symbole des reliques de la mort incrustée dans la peau *_*), et pourtant, je n’arrive pas à me décider à acheter ce livre. Pour moi, c’est une fan-fiction et je grince des dents chaque fois que quelqu’un me demande si c’est un « huitième » livre. Disons que je suis une puriste, ha ha! Mais, je pense que je le demanderai un jour comme cadeau de noël 😛 J’ai envie de le lire uniquement pour Scorpius!

    • abookcatcher

      Ah oui, c’est sûr que pour moi ce n’est pas du tout un tome 8 ou quoi que ce soit ! Après, je te conseille de le lire quand même rien que pour le plaisir de retrouver un peu l’univers qu’on aime tant, et puis certains personnages valent vraiment le détour ! Il faut simplement ne pas avoir trop d’attentes 🙂

  • MarionRusty

    J’ai trouvé que l’écriture était très cinématographique, très fluide. Il y avait à mes yeux quelques invraisemblances, je ne vois pas du tout Voldemort se reproduire par exemple ^^

    • abookcatcher

      C’est vrai que l’écriture est fluide et se lit très vite. Après, j’ai trouvé qu’il y avait trop d’incohérences à mon goût ! Comme ce que tu soulèves, par exemple ahah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :