Romance

Chronique : La dernière chanson – Nicholas Sparks

couv48853147.jpgTitre : La dernière chanson
Auteur : Nicholas Sparks
Editions : Michel Lafon (ebook)
Date de sortie : 6 mai 2010
Nombre de pages : 480
Genre : Romance contemporaine

Résumé: A l’âge de 17 ans, la vie de Veronica Miller, alias « Ronnie », est bouleversée par le divorce de ses parents et le départ de son père. Elle en veut beaucoup à ses parents, surtout à son père. Trois ans après cette rupture, sa mère l’envoie passer un été avec son père, ancien pianiste vivant en bord de mer. Le roman raconte ces retrouvailles inoubliables.

MON AVIS

J’ai toujours entendu beaucoup de bien des romans de Nicholas Sparks et de l’écriture de cet auteur en général, et pourtant, je n’avais jusqu’à présent jamais lu aucune de ses oeuvres. C’est maintenant chose faite avec La dernière chanson, que j’ai lu durant mes vacances au soleil, ce qui était d’ailleurs très approprié.

Ce roman est en effet pour moi une lecture idéale pour l’été. Alors que d’habitude je procède plutôt dans le sens contraire, ici, j’ai lu ce livre en ayant vu auparavant l’adaptation filmographique avec Miley Cyrus et  le beau Liam Hemsworth il y a de ça quelques années. Je n’ai donc eu aucune grosse surprise puisque je connaissais déjà l’histoire, et me rappelait d’un bon nombre de détails, mais cela ne m’a pas empêchée de passer une lecture agréable.

Ici, on retrouve Ronnie dont les parents ont divorcé il y a quelques années, qui est contrainte, avec son frère, de passer toutes les vacances d’été avec son père auquel elle ne parle plus depuis 3 ans. Ronnie est une adolescente rebelle, et qui n’a absolument pas envie de quitter New-York pour s’enterrer dans le bungalow qui sert de maison à son père au bord de l’océan. Pourtant, elle va bien devoir s’y faire et c’est ainsi que l’on va la suivre tout au long de cet été qui va changer sa vie.

Si j’ai eu un peu de mal avec le caractère de l’héroïne que je trouvais immature et capricieuse au début du roman, j’ai apprécié la voir évoluer et grandir au fil des pages. C’est avec plaisir que l’on voit peu à peu Ronnie mettre sa rancoeur de côté et se rapprocher de son père. J’ai d’ailleurs été beaucoup touchée par ce père qui faisait tout pour se faire pardonner auprès de sa fille, pour se faire accepter et qui était prêt à se plier en quatre pour rendre heureux ses enfants. De même, j’ai beaucoup apprécié Will, bien que son personnage soit bourré de clichés. Mention spéciale pour le petit frère de Ronnie qui est à croquer et auquel on est forcé de s’attacher.

Cette histoire n’a rien d’extraordinaire, mais se lit facilement et, bien que légère, prend une tournure plus sérieuse dans les 100 dernières pages, qui m’ont je l’avoue beaucoup émue -bon, en fait, j’ai même carrément chialé-. Ce n’est donc pas un coup de coeur puisqu’il manque pour moi un brin d’originalité, et le tout était un peu trop prévisible, mais j’ai passé un excellent moment.

Si vous avez envie d’une jolie romance à lire pour cet été, je vous conseille ce roman. La plume de Nicholas Sparks est fluide et poétique, ce qui ne gâche en rien la lecture.

EN BREF

Ce que j’ai aimé : Le père de Ronnie, les sujets abordés, la romance.

Ce que j’ai moins aimé : Les clichés autour des personnages, le manque de surprise.

Untitled4


« La vie, songea Steve, ressemblait un peu à une mélodie.

Le début est un mystère, la fin une révélation,… Mais toutes les émotions éprouvées dans l’intervallent permettent d’affirmer que l’ensemble mérite d’être vécu. »


N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé si vous l’avez lu, et dans le cas contraire, s’il vous fait envie ! 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :