Fantastique,  Jeunesse

Chronique : Le train vers l’impossible, T1 : Une livraison maudite – P.G. Bell

Suzy a toujours eu les pieds sur terre. Mais, lorsque deux trolls et une ourse garent leur train dans son salon, elle est bien obligée de se poser des questions !

Tous travaillent pour le service postal de l’impossible. Leur mission ? Livrer des colis aux cinq coins de la réalité. Curieuse, Suzy décide d’intégrer leur équipe de postiers. Traverser le vide en train, rouler dans le néant ? Tout est possible dans les lieux impossibles !

Mais son voyage ne sera pas de tout repos. Voilà que, déjà, une grenouille maudite la supplie de l’aider : la sorcière lady Crépuscula lui a lancé une malédiction, et les lieux impossibles sont en grand danger…

Je remercie les éditions Hachette Romans pour la découverte de ce roman via la plateforme Netgalley.

C’est d’abord la couverture qui m’a attirée et m’a donnée envie de m’y intéresser. En la voyant, j’ai eu l’impression que j’allais retrouver à l’intérieur de ce livre de l’aventure, des péripéties, un univers jeunesse comme je les aime et je ne me suis pas trompée ! Le train vers l’impossible est un régal à cette période de l’année où j’ai envie de lire du fantastique au coin du feu.

Suzy, l’héroïne, est une petite fille intelligente et déterminée, passionnée par la physique. Alors quand un train apparaît au milieu de son salon et qu’elle fait la rencontre de l’équipage composé de trolls et d’une ourse, toutes ses convictions vont être remises en cause et elle va donc n’avoir qu’une envie : comprendre ce qu’il se passe et par la même découvrir que les lois de la physique qu’elle croyait pourtant certaines vont en fait lui réserver bien des surprises.

« Le problème, c’est que son goût pour cette matière la rendait différente des autres. Et elle n’aimait pas beaucoup ça. Aucun de ses amis ne partageait son enthousiasme, et il leur arrivait de plus en plus souvent de se jeter des regards à la dérobée quand elle réussissait une expérience. Ils ne disaient rien et ils ne se montraient pas non plus impolis, mais elle voyait bien dans leurs yeux ce qu’ils pensaient d’elle. Ils ne traitaient pas différemment Reginald qui était obsédé par les dinosaures depuis qu’il avait trois ans et était incapable d’aborder un autre sujet. C’était un mélange de pitié et de méfiance, comme si elle était atteinte d’une terrible maladie qu’ils avaient peur d’attraper. »

Très vite, nous voilà embarqués à bord de ce train magique avec Suzy et ses nouveaux compagnons. Service postal de l’impossible, lieux impossibles, magie… J’ai découvert en même temps que Suzy un univers fantastique, peuplé de créatures diverses et variées, qui m’a beaucoup intriguée. J’ai aimé suivre les personnages à travers ces différents mondes qui avaient tous leurs spécificités et que j’avais hâte de découvrir au fil des pages. 

Parlons des personnages. Je les ai tous beaucoup aimés. Suzy, l’intelligence avec laquelle elle réfléchissait et agissait, l’évolution de sa relation avec les membres de l’équipage, et notamment la jolie amitié qui s’est doucement ficelée entre eux. J’ai aimé découvrir tous ces personnages merveilleux et attachants, qui étaient plein de ressources et d’humour, m’entraînant dans leurs aventures palpitantes.

« Suzy était terrifiée mais en faisant semblant d’avoir du courage, elle parvenait presque à en éprouver pour de vrai. »

L’intrigue est plutôt bien ficelée et assez riche en rebondissements que je n’ai pas forcément vu venir. J’ai aimé l’écriture, la lecture a été très fluide et rapide tant j’étais prise dans l’histoire. Je suis retombée en enfance le temps de mes quelques heures de lectures et je me languis d’ailleurs de découvrir la suite des aventures de Suzy et ses nouveaux amis dans un prochain tome, la fin du premier tome m’ayant donné envie de retourner à bord du train vers l’impossible très vite.

Le train vers l’impossible est un roman que je conseille à tous les amateurs de jeunesse, de fantastique et de merveilleux, qui cherchent à passer un bon moment et à découvrir des contrées qui vont feront rêver, à l’approche des fêtes de fin d’année. A mettre entre les mains des petits mais aussi des plus grands ! 

Ce livre vous fait-il envie ? Vous l’avez lu ? Dites-moi tout ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :