Dystopie,  Fantasy

Chronique : Les brumes de Cendrelune, Tome 1 : Le jardin des âmes – Georgia Caldera

Dans le royaume de Cendrelune, les dieux épient les pensées des hommes, et leur Exécuteur, l’Ombre, veille à condamner tous ceux qui nourriraient des envies de rébellion.

Or, il semble que certaines failles existent. À l’âge de 17 ans, Céphise ne vit en effet que pour se venger. Depuis qu’on l’a amputée d’une partie d’elle-même et privée de sa famille, elle ne rêve plus que d’une chose : s’affranchir de la tyrannie du tout-puissant Orion, Dieu parmi les dieux. Et contre toute attente, il se pourrait qu’elle ne soit pas seule…

J’ai découvert Georgia Caldera avec Victorian Fantasy, un roman qui m’avait bien plu à l’époque et qui m’avait permis de constater l’imagination de l’auteure. Les Brumes de Cendrelune est un livre qui a instantanément attiré mon regard quand je l’ai vu circuler parmi les sorties à venir. Ce fût ma dernière lecture de l’année 2019 qui s’est donc achevée sur un coup de cœur, l’auteure m’épatant une nouvelle fois par son inventivité.

 

Les Brumes de Cendrelune nous plonge tout droit dans un univers dystopique où les Dieux règnent sur les humains dans un chaos constant, chaque semaine se clôturant par une rafle où les Hommes considérés comme les plus dissidents sont tout bonnement exécutés, leur corps suspendu à l’Arbre sonnant comme un avertissement et/ou une démonstration de la toute puissance d’Orion.

 

Dans cette histoire, on retrouve bien sûr les codes de toute dystopie : des libertés brimées, un endoctrinement qui tend à vaciller sous l’impulsion de rebelles, des réflexions autour de la dichotomie entre le bien et le mal, des personnages aux histoires fortes qui nous font ressentir un panel quasi infini d’émotions… Bref, tout ce qu’on aime dans une bonne dystopie.

 

Le petit truc en plus ici, c’est que tous ces codes sont mêlés à une mythologie recherchée, ce qui donne un mélange détonnant et fascinant. C’est exactement ce qui permet à ce roman de se distinguer d’autres du même genre, grâce à son univers fantasy sombre et riche en détails.

 

D’ailleurs, l’auteure nous donne beaucoup d’éléments sur l’environnement dans lequel évoluent nos personnages, ce qui peut donner l’impression d’avoir sous les yeux un tome parfois un peu trop introductif. Cela dit, je n’ai pas du tout été dérangée par les descriptions qui m’ont plutôt aidée à pleinement m’imprégner de l’atmosphère noire et parfois suffocante du roman. La plume de Georgia Caldera s’accorde très bien avec l’exercice et c’est un des points forts de ce livre puisque je n’ai eu aucune difficulté à imaginer le monde qui m’était narré, ce qui m’a conduit à être totalement investie dans l’intrigue et à tourner les pages sans m’arrêter.

 

Vous l’aurez compris, ce roman a été pour moi un page turner, d’autant plus que l’auteure nous offre une alternance de points de vue, et sans trop en dire sur certains personnages, la structure du récit a suscité mon intérêt pour chacun d’entre eux, me donnant vraiment envie de les connaître davantage par la suite.

 

Il y a un nombre assez conséquent de personnages mais tous se démarquent les uns des autres. Si j’ai eu un peu plus de mal à m’attacher à Céphise et à la comprendre, il en est tout autrement de Verlaine dont j’ai adoré l’histoire, bien que celle-ci comporte encore de nombreuses zones de flou. J’aime les personnages pour lesquels il est difficile de se positionner entre le bien et le mal, et Verlaine en est l’illustration parfaite. J’ai adoré la complexité de sa personnalité, sa sensibilité et en même temps son sang-froid ainsi que son implacabilité dans ses fonctions. Une partie de lui est détestable et pourtant je n’ai pas pu m’empêcher d’être captivée par lui.

 

Enfin, s’agissant de l’intrigue, Georgia Caldera a réussi à mener ce premier tome avec brio, posant les bases d’une histoire derrière laquelle se cachent de nombreuses manipulations. Maintenant que l’univers est mis en place, j’ai très envie de découvrir la suite pour avoir des réponses à mes interrogations sur les origines du monde actuel, les secrets autour du personnage de Verlaine et son lien avec Céphise…

 

En somme, j’ai eu un réel coup de cœur pour ce roman. Cela faisait très longtemps qu’une dystopie ne m’avait pas fait palpiter à ce point, l’auteure ayant réussi à me faire ressentir énormément d’émotions. Après un début de roman plutôt lent, les rebondissements s’enchaînent jusqu’à une fin en apothéose, qui fait regretter que le tome 2 ne soit pas encore sorti… Il me faudra attendre (difficilement) jusqu’en mars 2020 pour avoir la suite ! N’hésitez plus, si vous êtes friands de dystopie et d’univers fantasy bien ficelé et original, vous allez adorer.

 

Achetez ce livre :

 

Avez-vous lu ce livre ? Il vous fait envie ?
Connaissez-vous les autres titres de Georgia Caldera ?

3 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :