Romance

Chronique : Les Wilde, Tome 2 : Le retour du guerrier – Eloisa James

Lord Northbridge Wilde était fou de désir pour sa jeune fiancée Diana. Il attendait avec impatience leur nuit de noces… qui n’a jamais eu lieu. La belle a disparu du jour au lendemain et North, dépité, s’en est allé guerroyer aux Amériques. De retour deux ans plus tard, il est sidéré de retrouver Diana au poste de gouvernante dans son château de Lindow. Son ex-fiancée est devenue domestique ! Et surtout elle est la mère d’un petit garçon. Des explications s’imposent, mais ce dont North est sûr, c’est que Diana fait toujours battre son cœur…

 

 

La saga des Wilde a marqué mes premiers pas en matière de romance historique. Ayant beaucoup aimé le tome 1, j’avais vraiment hâte de poursuivre l’aventure si bien que je me suis jetée sur ce tome dès sa sortie, et très vite, j’ai enchaîné avec sa lecture ! J’avais adoré les héros du précédent tome, Willa et Alaric, donc j’avais un peu peur de ne pas réussir à m’attacher autant aux personnages principaux du tome 2. Très rapidement, mes craintes ont été effacées et j’ai retrouvé avec délice le bonheur que m’avait procuré La coqueluche de ces dames.


Dans 
Le retour du guerrier, on va suivre le frère d’Alaric, Lord Roland, plus communément appelé North, et Diana, son ex-fiancée qui l’a éconduit dans le tome précédent et qu’il retrouve dans des circonstances plus ou moins surprenantes.

 

Si je n’avais pas eu plus d’intérêt que cela pour North dans le premier tome, ici, j’ai appris à le découvrir et j’ai été agréablement surprise de constater qu’il s’agissait d’un homme droit, honnête, plutôt posé et qui a des belles valeurs. S’il peut paraître froid de prime abord, c’est qu’il se borne à assurer son rôle de futur duc à la perfection mais derrière cette façade se cache un homme ouvert, qui se révèle taquin et surtout profondément respectueux.

 

« Il accueillit avec soulagement le nuage de poussière qui l’enveloppa. Un officier, gentilhomme de surcroît, pouvait cligner des yeux à cause de la poussière. Jamais pour en chasser une larme. »  

 

Alors qu’il était parti à la guerre après la fuite de Diana, lorsqu’il va revenir et se rendre compte que son ex fiancée vit dans la demeure de la famille, ses sentiments vont rejaillir et il va avoir beaucoup de mal à contenir l’attirance qu’il ressent pour la jeune femme qu’il découvre sous un tout autre jour que pendant la saison, où elle était affriolée de tenues sophistiquées et clinquantes.

 

Diana est une jeune femme pleine de surprises. Si j’avais pu penser qu’elle manquait cruellement de caractère dans le tome 1, je la découvre ici joyeuse, pleine de répondant et sûre de ses idées. Sans tous ses accoutrements, elle révèle sa véritable personnalité. Sous sa chevelure de feu se cache un caractère affirmé mais néanmoins doux et prévenant, et le duo qu’elle forme avec North en est d’autant plus harmonieux.

 

« Une lueur d’incertitude assombrit le visage de Diana. Il effleura sa bouche d’un baiser. Un mariage d’amour, disait-elle. De son point de vue, les tartines au miel étaient une façon de dire « je t’aime ». Faire l’amour en était une autre. » 

 

Je me suis beaucoup attachée aux deux personnages et j’ai apprécié la romance ainsi que la tension indéniable entre eux. North, aux nombreux atouts, se montre très séducteur si bien qu’il est difficile de ne pas tomber sous son charme.

 

Parallèlement à l’histoire entre North et Diana, on retrouve d’autres protagonistes du tome précédent, dont Lady Knowe et Lavinia. Si j’avais déjà beaucoup aimé Lavinia, j’ai cette fois-ci complètement redécouvert Lady Knowe, en tant que tante aimante avec ses nombreux neveux et nièces. Elle et North ont une relation très particulière. Les deux s’aiment d’un amour profond. Aussi, elle représente, à son époque, l’incarnation de la femme forte, assumant la gestion de la propriété pendant l’absence de son frère. Il émane d’elle une autorité naturelle et une aura de bienveillance avec tous ceux qui l’entourent.

 

Quelques clins d’œil sont faits à Willa et Alaric, bien qu’ils ne soient pas présents dans ce tome. Au final, je me suis encore plus attachée à la famille Wilde avec ce tome, les découvrant tous sous un nouveau jour, et appréciant de voir à quel point les valeurs familiales étaient importantes pour eux.

 

« C’était cela l’enfer : aimer une femme au point d’être prêt à donner sa vie pour elle, et pourtant la laisser partir. » 

 

Encore une fois, la fin laisse présager un nouveau tome plein de surprises et a su attiser ma curiosité. Je ne manquerai pas de poursuivre cette saga qui est un vrai régal !

La saga :

(retrouvez mon avis sur le tome 1 en cliquant sur la couverture)

Avez-vous lu cette saga ? Vous fait-elle envie ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :