Jeunesse

Chronique : Marche à l’étoile – Hélène Montardre

couv71067585Titre : Marche à l’étoile
Auteur : Hélène Montardre
Editions : Rageot
Date de sortie : 13 septembre 2017
Nombre de pages : 381
Genre : Jeunesse

Résumé : À 150 années de distance, un jeune esclave enfui d’une plantation du Sud des États-Unis et son descendant, un Américain d’aujourd’hui, entament une traversée. Des montagnes aux vastes plaines, des marécages aux grands fleuves, Billy marche sans répit, traqué par un chasseur d’esclaves. Son but, son étoile : conquérir sa liberté. D’une petite chambre new-yorkaise aux quartiers bourgeois de Bordeaux, Jasper avance dans les pas de son ancêtre. Sa quête : comprendre qui il est.

MON AVIS

Je remercie tout d’abord chaleureusement les éditions Rageot grâce auxquelles j’ai pu découvrir ce roman.

Lorsque j’ai vu ce livre et le thème qu’il abordait dans le catalogue Netgalley, je n’ai pas hésité très longtemps. J’ai une certaine attirance envers les livres qui traitent de la situation des noirs aux Etats-Unis, et j’ai donc tout de suite voulu lire ce roman qui traite plus spécifiquement de l’esclavagisme. Marche à l’étoile est catégorisé roman jeunesse,  j’ai donc eu un peu peur que l’auteure n’entre pas totalement dans le vif du sujet et ne fasse que survoler la problématique de l’esclavage et de la traite négrière. Au final, cette crainte s’est révélée infondée. Ce roman m’a bouleversée par sa justesse et sa poésie.

L’histoire est divisée en deux parties. La première se déroule dans les années 1850, au milieu d’une plantation du sud des Etats-Unis. Billy, le héros, est un jeune esclave de 15 ans qui va être amené à fuir ce lieu qu’il connaît depuis toujours, juste après que sa grand-mère mourante lui ait confié le secret de son identité, ainsi qu’une boucle d’oreille sertie d’une pierre précieuse, qu’il perdra dans la maison de son maître mais dont il n’oubliera jamais l’éclat. Billy le sait, pour être enfin libre il doit atteindre le Nord, là où les lois punissent l’esclavage et les hommes répriment cette situation. La route sera longue et rude, d’autant plus que l’adolescent a à ses trousses un chasseurs d’esclaves réputé pour ne jamais abandonner ses missions. On va donc suivre ce garçon durant sa quête de liberté, durant ce périple qui l’emmènera à travers les montagnes, les forêts, les marécages. Malgré les dangers, Billy ne perdra pas de vue son objectif, guidé par l’étoile du nord, et avancera coûte que coûte.

J’ai été totalement absorbée par cette histoire. Je me suis retrouvée dans la peau de ce jeune garçon qui fuyait l’horreur, j’ai souffert avec lui, j’ai eu peur avec lui, j’ai ressenti une immense gratitude pour toutes ces personnes rencontrées tout au long du chemin et qui lui ont permis d’avancer, n’hésitant pas à braver les interdits pour aider Billy à devenir cette homme libre qu’il rêvait d’être. Si ce roman est d’abord destiné à un public assez jeune, l’auteure n’hésite pas à nous faire comprendre le calvaire que vivaient les hommes noirs à cette époque. L’auteur arrive parfaitement à nous faire entrevoir l’enfer qu’était la vie de ces esclaves. Si j’ai pu lire que certains lecteurs trouvaient que le roman n’insistait pas assez sur la condition des personnages, j’ai au contraire trouvé que l’auteur décrivait d’une façon assez juste la situation. Si l’on retrouve une écriture simple, plutôt typique des romans jeunesse, j’ai décelé beaucoup de poésie dans les mots de l’auteure et celle-ci n’hésite pas à nous imposer des images poignantes, tel que les convois, ou les représailles auprès de ceux qui osent aider ces esclaves en fuite. J’ai parfois ressenti beaucoup d’injustice en lisant ce roman mais aussi de l’espoir à mesure que Billy avançait. S’il était au début seul, il se fera accompagner tout au long de son parcours par différents personnages que j’ai aimé rencontrer. Sans jamais m’ennuyer, j’ai vraiment adoré suivre le parcours du jeune esclave qui m’a fait voyager à travers les Etats-Unis. Si cette partie du voyage peut paraître un peu longue par moment, je n’ai pour ma part pas vu les pages défiler, tant j’étais prise dans l’histoire et avait cette envie de savoir comment allait se terminer l’aventure, et si, oui ou non, Billy allait réussir à rejoindre le Canada.

Billy est lui-même un personnage extrêmement touchant, ce qui rend ce roman d’autant plus poignant. On ne peut qu’être sous le charme de ce garçon plein de rêves, de courage et de hargne, le tout l’incitant à repousser toujours plus ses limites. C’est un garçon en quête de liberté, en quête de vie. C’est aussi un garçon en quête d’identité, qui n’oublie pas les paroles de sa grand-mère.

Cette dernière quête va d’ailleurs nous mener 150 ans plus tard, à New-York, où nous allons rencontrer Jasper qui va, suite au décès de son grand-père, trouver un carnet duquel vont ressurgir les secrets du passé, et vont lui en révéler beaucoup plus que ce qu’il n’aurait pu imaginer sur son identité et sur l’histoire de ses ancêtres. Cette deuxième partie, plus courte que la première, n’en est pas moins addictive et prenante. C’est la recherche de vérité sur ses racines qui va mener Jasper de l’Afrique à la France, et nous faire encore une fois voyager. Le jeune homme va suivre les pas de cette homme dont il descend afin de comprendre qui il est, qui ils sont, et d’où ils viennent. J’ai trouvé cette partie aussi passionnante que la première, adorant suivre le personnage à travers différents pays afin de moi aussi comprendre l’histoire de Billy qui était restée inachevée.

Lorsque j’ai tourné la dernière page après avoir lu le roman d’une traite, j’étais comme à bout de souffle. J’étais émue, heureuse et triste à la fois. J’ai eu un coup de coeur pour ce roman auquel je ne m’attendais vraiment pas. L’auteur a réussi à me prendre aux tripes grâce une histoire incroyablement vraie et touchante. C’est une histoire que je conseille à tous, qui traite merveilleusement bien d’un sujet difficile mais très important. C’est d’ailleurs un très bon point qu’un roman jeunesse soit consacré à ce thème. J’ose espérer que ce livre réussira à faire réfléchir les lecteurs, jeunes ou non. En bref, lisez ce livre !

EN BREF

J’ai aimé : Tout ?! En fait, c’est à peu près ça… Billy, Jasper, la façon dont l’auteur a réussi à traiter le sujet de l’esclavage, à me faire vivre les émotions des personnages, à me faire comprendre l’horreur de la vie de ces noirs exploités par les blancs par une plume  pourtant simple et pleine de douceur.

Je n’ai pas aimé : Je sèche.

Untitled


« Billy sursauta et regarda autour de lui. Il était seul. Seul avec le ciel qui lui offrait sa splendeur glacée, et ce message qui prenait tout son sens :
« Marche à l’étoile, Billy. Marche à l’étoile, même si elle est très haute ! L’Etoile du Nord mène à la liberté… »
La liberté… Le mot lui donna le vertige. »

« Jamais Billy n’avait rencontré un Blanc comme lui. Un Blanc pour qui la couleur de peau ne comptait pas. Car jamais Franck n’avait eu le moindre mot ou le moindre geste laissant supposer qu’il avait remarqué que Billy était noir. C’était comme s’ils avaient été pareils tous les deux.
« Pareils ».
Parfois, quand il était seul, Billy murmurait ce mot :
– Pareils…
Il sonnait étrangement à ses oreilles.
« Pareils ».
Ce n’était qu’ici, dans la clairière de la Swan Cabin, qu’il pouvait y croire. Là d’où il venait, ce mot n’existait pas. »

« Ni la solitude, ni la montagne ni les bêtes sauvages ne l’effrayaient. C’étaient les hommes qu’il craignait. »


 

Envie de découvrir ce roman ? D’autres romans qui traitent de ce sujet à me conseiller ?

10 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :