Romance

Chronique : Quand l’amour s’en mail – Tamara Balliana

Quand sa meilleure amie lui demande d’être son témoin de mariage, Solène est aux anges et décide de lui organiser un enterrement de vie de jeune fille dont elle se souviendra ! Pour cela, elle écrit à Léonie, surnommée « Léo », la sœur de la future mariée… Mais à cause d’une erreur de destinataire, c’est Léo, architecte parisien et homonyme de Léonie, qui lui répond !

Débute alors une correspondance qui devient de plus en plus personnelle à mesure que les jeunes gens se découvrent l’un l’autre. Mais quand Léo propose à Solène de se rencontrer enfin, elle refuse catégoriquement. Bien décidé à connaître le visage de sa mystérieuse amie virtuelle, Léo s’obstine… Solène lui cacherait-elle quelque chose ? La complicité qu’ils ont développée derrière leurs écrans résistera-t-elle à l’épreuve du réel ?

Je remercie les éditions Amazon Publishing et Netgalley France pour la lecture de ce roman. 

 

         Quand l’amour s’en mail est une romance légère, qui vous fera sans aucun doute passer un bon moment, sans pour autant que l’histoire reste dans votre esprit très longtemps. C’est le genre de lecture qui fait du bien, vers lequel je me tourne entre deux livres plus émotionnellement engageants.

 

         L’histoire se déroule entre un petit village du sud de la France et la capitale, suivant à tour de rôle le quotidien de nos deux personnages principaux, qui vont se rencontrer et développer une relation d’une manière assez improbable.

 

         D’un côté, Solène, qui prépare l’enterrement de vie de jeune fille de sa meilleure amie, et de l’autre Léo, un architecte parisien qui travaille dans l’entreprise de son père, et dont la vie familiale est quelque peu chaotique depuis un tragique évènement.

 

« Mon paternel est devant la baie vitrée de son bureau, les mains dans le poches, le regard fixé sur la vue. C’est tellement cliché que j’ai envie d’en rire, on se croirait dans un film américain mettant en scène un quelconque homme d’affaires new-yorkais. L’homme de pouvoir contemple les petites gens du haut de sa tour de verre, tel un roi Midas contemporain devant ses richesses. »

 

         Les personnages n’ont rien de très original, ils correspondent à peu près aux caractéristiques que l’on retrouve généralement dans ce genre de romance, mais cela fonctionne. Je dois dire que j’ai beaucoup aimé Léo ainsi que la meilleure amie de Solène, Laetitia, qui tente tant bien que mal de secouer la jeune femme.

 

« C’est fou comme le cerveau par moments peut absorber des informations si rapidement qu’il est difficile d’en calculer le temps de traitement. Et pour d’autres, il semblerait que la machine s’enraye. notre système auditif entend un truc, mais qu’est-ce qu’il signifie ? Aucune idée. C’est comme si les éléments, au lieu de prendre l’autoroute à destination de la matière grise, passaient par le réseau secondaire en s’arrêtant, le temps de faire des pauses pique-nique et une petite sieste. »

 

         Ce roman renferme à peu près tous les ingrédients d’une bonne romance : des personnages attachants, un environnement agréable, de l’humour, un sujet important en toile de fond… A ce propos, le sujet principal dont traite le roman est plutôt bien amené, l’auteure nous conduit à nous poser des questions et à réaliser les maladresses dont on peut faire preuve face à cela. Je regrette simplement avoir découvert le secret de Solène un peu trop vite, même si en soit, cela n’a pas gâché ma lecture.

 

« A l’instant où ma porte d’entrée claque, je sais exactement qui vient d’arriver et pourquoi. Je ne suis pas extralucide, mes dons de voyance se limitent à deviner qui est le meurtrier avant la fin dans quelques mauvaises séries policières. »

 

         D’ailleurs, en ce qui concerne Solène, j’ai eu un peu plus de mal à véritablement m’investir auprès d’elle car certaines de ses réactions m’ont parfois un peu agacée, même si elles sont liées à son secret et compréhensibles. Je n’étais pas forcément en adéquation avec toutes ses décisions, et notamment cette manie qu’elle avait de rejeter toutes les marques de bienveillance de la part de ses proches. Solène a du mal à accepter l’aide qu’on lui propose, quitte à faire preuve d’une obstination un peu déroutante. J’ai trouvé à l’inverse que son entourage faisait preuve de beaucoup de patience et l’affection qu’il lui portait m’a touchée. J’ai apprécié le fait que les valeurs familiales étaient mises en avant dans ce roman, car ce sont des choses qui me parlent beaucoup.

 

«  Je m’échappe de la chambre avant de succomber à son charme maléfique qui me grille partiellement le cerveau. Au point que par moments, je suis à deux doigts de lui proposer de faire quelque chose de stupide comme un mariage sur la plage, ou des tatouages assortis. »

 

         Solène n’est pas la seule à avoir ses secrets et ceux que Léo m’ont beaucoup touchée également. Le jeune homme se pose beaucoup de questions, cherchant sa place après le drame qu’il a vécu, et c’est intéressant de suivre son cheminement ainsi que son évolution personnelle et professionnelle au fil du roman.

 

         Malgré quelques petits défauts, j’ai dévoré ce livre qui se lit très vite grâce à l’écriture fluide et assez addictive de l’auteure que je découvrais pour la première fois. Ce roman sera parfait si vous n’avez pas envie de vous prendre la tête mais plutôt de lire une histoire douce et romantique, avec des sujets qui prêtent quand même à la réflexion.

 

Achetez ce livre : 


Avez-vous lu ce livre ? Vous fait-il envie ?
D’autres romans du genre à me conseiller ? 

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :