Romance

Chronique : Sept larmes au creux de la mer – C.B. Lee

Kevin Luong a le cœur brisé le jour où, marchant au bord de l’océan, il se souvient de l’ancienne légende que sa mère lui avait racontée. Il laisse alors tomber sept larmes dans l’eau tout en formulant son souhait : « Je veux être heureux et amoureux… Juste un été… » C’est ainsi qu’il se retrouve à sauver un mystérieux garçon du Pacifique, un garçon qui plus tard apparaît sur le pas de sa porte en lui déclamant son amour. Ce qu’il ne sait pas, c’est que Morgan est un selkie et qu’il est là pour exaucer son souhait. À mesure qu’ils se rapprochent, Morgan est tiraillé entre les dangers du monde humain et son héritage au sein de la communauté selkie vers laquelle il doit revenir à la fin de l’été…


Je tiens à remercier les éditions MxMBookmark pour m’avoir permis de livre ce roman via la plateforme Netgalley.

J’ai tout de suite craqué sur la couverture de ce roman lorsque je l’ai vue sur le catalogue. En lisant le résumé, je n’ai pas hésité bien longtemps. Je n’avais jamais lu de romance homosexuelle avant celle-ci alors je me suis dit, pourquoi pas ? Il faut bien commencer un jour ou l’autre. 

Pour une première, je dois dire que je suis très satisfaite de ma lecture.

Sept larmes au creux de la mer est une histoire très touchante et très douce, qui nous embarque sans difficulté dans un tourbillon d’émotions et nous fait voyager au coeur de la mer, de ses sons, ses odeurs, ses mythes.

Kevin est un garçon de 16 ans qui vit son premier chagrin d’amour. Alors qu’il évacue sa peine au bord de la mer, il y verse sept larmes et fait un voeu, celui d’être aimé et de passer le meilleur été de sa vie. Morgan, lui, est un selkie. Il fait en effet partie de ce peuple de phoques ayant la capacité de se transformer et de prendre une apparence humaine et va avoir pour mission d’exaucer le voeu de Kevin. 

La rencontre entre ces deux jeunes garçons va être un élément déclencheur pour chacun d’eux. Nous allons alors suivre l’évolution de ces deux garçons, l’un apprenant petit à petit les codes du monde humain, et l’autre apprivoisant son nouvel ami en l’accompagnant dans chacune de ses avancées, tout en se métamorphosant lui-même.

Morgan va se révéler être un garçon très enjoué et spontané, ce qui va de prime abord étonner Kevin, qui va avoir du mal à comprendre l’honnêteté de ce garçon et la façon qu’il a d’exprimer ce qu’il pense et ce qu’il ressent, lui qui est plutôt pudique et soucieux de ce que pensent les autres.

Tout d’abord, j’ai aimé découvrir la mythologie des selkies. Je n’avais jamais lu de livres traitant de ce sujet et j’ai trouvé ça passionnant de lire quelque chose qui sortait de l’ordinaire dans une romance. Plus qu’une romance d’ailleurs, c’est davantage une histoire de vie, d’amitié, de sentiments, d’acceptation de soi. C’est beau, c’est léger et délicat tout en traitant de sujets profonds. 

L’écriture est fluide et poétique, sans fioritures. Ce livre se lit très facilement et rapidement. Les mots s’enchaînent de façon évidente, c’est une lecture qui fait du bien et qui donne du baume au coeur. 

J’ai aimé la sincérité et la simplicité de cette histoire. Il n’y a pas énormément d’action, mais j’ai envie de dire que le coeur du récit ne se situe pas là. Il n’y a pas besoin de beaucoup de rebondissements, il suffit juste de se délecter de ces personnages si attachants qui apprennent à laisser parler leur coeur le temps d’un été. La force de ce roman est vraiment dans sa simplicité. Il dégage une sorte de pureté qui est apaisante. Sept larmes au creux de la mer est une lecture apaisante, voilà. 

Ce n’est peut-être pas un roman profondément marquant, mais j’ai passé un très beau moment de lecture, et rien que pour ça, je ne peux que vous conseiller de tenter l’expérience. Car parfois, la beauté des mots se révèle dans les histoires les plus simples.

Avez-vous lu ce livre ? Il vous tente ? D’autres histoires du genre à me conseiller ? Dites-moi tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :