contemporain,  Romance

Chronique : Valeria, tome 2 : Dans le miroir de Valeria – Elisabet Benavent

Valeria vient de publier son premier roman et craint la réaction de ses amies de toujours : Lola, Carmen et Nerea. 

Valeria a plaqué Adrian pour Victor. Lola s’éclate avec ses amants. Carmen fait la connaissance de sa future belle-mère. Quant à Nerea, elle aurait rencontré quelqu’un…

Toujours complices et inséparables, Valeria et ses amies se racontent vraiment tout. Surtout leurs histoires d’amour… parfois torrides.

Chronique du tome 1

Je remercie Mylène et les éditions Archipoche pour l’envoi de ce roman.

 

Il y a quelques semaines, je découvrais le quotidien tumultueux de Valeria et ses copines dans le premier tome de la saga… et j’en devenais complètement accro ! C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que j’ai rapidement enchaîné avec le tome 2, impatiente de savoir ce que me réservait l’autrice pour la suite des aventures de cette bande de copines hyper attachante. Comme la première fois, j’ai avalé le roman et adoré ma lecture qui fût aussi pétillante et addictive que celle du tome précédent.

 

Après la publication de son roman, Valeria guette la réaction de ses amies, mais surtout celle des deux principaux concernés : Victor et Adam. Une chose est certaine, ce livre et ce qui y est décrit va bouleverser la vie de la jeune femme. Maintenant que les décisions sont prises, Valeria doit assumer, prendre ses responsabilités et décider ce qu’elle veut faire de sa vie.

 

Ce tome est très centré sur Valeria qui se retrouve en tant que femme, maintenant qu’elle a toutes les occasions de penser à elle avant tout. L’intrigue se focalise aussi et surtout sur sa relation avec Victor qui évolue. Il y a beaucoup de scènes de sexe et bien que je ne sois pas friande des romans qui abusent des scènes érotiques, ici cela fonctionne bien car les scènes s’intègrent parfaitement dans la relation qui lie les deux protagonistes. Les deux sont en effet encore au stade des premiers émois, de la passion des débuts qui est très bien retranscrite par Elisabet Benavent. Paradoxalement, alors que les deux protagonistes apprennent bien plus à se connaître dans cette suite, s’apprivoisant l’un l’autre et s’interrogeant sur leurs envies respectives, leur relation semble aussi stagner par moment, voire régresser.

 

C’est peut-être le point qui m’a parfois moins plu dans ce deuxième opus, bien qu’en réalité, les réflexions de Valeria soient parfaitement légitimes et bien amenées par l’autrice.

 

Valeria est tiraillée entre l’envie de vivre sa vie de femme moderne et de s’éclater sans attache et celle de prendre le risque de s’investir émotionnellement dans sa relation avec Victor, quitte à en souffrir. J’ai eu quelques difficultés à suivre Valeria par moments car elle s’est révélée être très indécise et son attitude était à mon sens parfois injustifiée envers Victor qui m’a paru faire beaucoup d’efforts pour rendre la vie plus facile à Valeria. Son personnage est vraiment très intéressant car il a un caractère affirmé et n’hésite pas à remettre en place la jeune femme quand il estime qu’elle va trop loin, malgré l’attraction indéniable qui la pousse toujours vers elle.

 

La thématique de l’engagement est très présente dans ce tome et on se rend bien compte que ce n’est pas évident pour Valeria qui ne sait plus vraiment où elle veut aller après sa longue relation avec Adam dont elle doit faire le deuil pour avancer. S’il est clair qu’elle n’était plus heureuse avec lui, il n’en demeure pas moins que les habitudes ont la vie dure et il faut aujourd’hui que Valeria apprenne de nouveau à s’écouter et à suivre ses envies.

 

Engagement, rupture, idéaux de vie, remises en question… Toutes ces préoccupations sont également traitées à travers les autres jeunes femmes du récit. Les personnages de Lola, Carmen et Nerea sont bien approfondis dans ce tome, bien que j’aurais vraiment apprécié les retrouver davantage car les problématiques qu’elles rencontrent sont tout aussi intéressantes que celles auxquelles est confrontée Valeria. Les jeunes femmes semblent toutes sur la voie de l’affirmation et de l’émancipation : elles ont, elles aussi, décidé de s’écouter, quitte à sortir du carcan dans lequel elles ont été éduquées.

 

A travers leur histoire, l’autrice nous montre qu’il n’est jamais trop tard pour changer de projet de vie, ou prendre le taureau par les cornes pour parvenir au bonheur, qui n’est pas toujours là où on pourrait le penser. Face aux difficultés, les quatre amies sont toujours aussi soudées, et le récit nous montre là encore une belle preuve de l’amitié qui donne du baume au cœur.

 

Les femmes sont définitivement à l’honneur dans cette saga doudou que je prends plaisir à lire tant je suis attachée à ces personnages dont les questionnements sont modernes et actuels. L’intrigue est toujours aussi sexy, drôle et déjantée, bien qu’elle ne manque pas de sérieux par moments. Encore une fois, je me languis de lire la suite, en espérant que Valeria saura enfin se positionner au sein de sa relation avec Victor et que les filles seront un peu plus présentes.

 

Retrouvez ce livre :

 

Avez-vous lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?
Sinon, vous fait-il envie ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :