contemporain,  Romance

Chronique : Valeria, tome 3 : Les hauts et les bas de Valeria – Elisabet Benavent

Valeria a Victor dans la peau. Pourtant, son moral joue au yoyo. Elle se prend à rêver d’une vraie relation de couple.

Lola joue les cougars ! 

Carmen va bientôt se marier.

Et, incroyable, Nerea se lâche enfin…

Plus que jamais inséparables, Valeria et ses trois amies de toujours partagent tout. Surtout leurs histoires coquines. Trépidantes et pleines d’imprévu.

Chronique du tome 1
Chronique du tome 2

 

Je remercie Mylène et les éditions Archipoche pour l’envoi de ce roman. 

 

De retour avec Valeria et ses acolytes dans le troisième opus de la saga qui est toujours aussi addictive. Le roman est clairement porté par l’écriture fluide d’Elisabet Benavent et le franc-parler de ses héroïnes qui semblent être devenues nos propres copines.

 

Dans ce tome, l’autrice fait apparaître de nouveaux protagonistes ce qui amène un peu de piment et de renouveau à l’histoire. Valeria va se retrouver confrontée à ses propres faiblesses, avec un personnage qui va lui faire ouvrir les yeux – ou du moins essayer – sur son comportement. Celui-ci va montrer du doigt ce que Valeria refuse de regarder en face : ses envies, ses peurs, ses incertitudes. Il va concrètement la confronter à ses problèmes, sans passer par quatre chemins.

 

Dans la lancée du tome précédent, on assiste à l’évolution toujours plus significative de l’ensemble des personnages.

 

Nerea continue de s’émanciper du chemin qui semblait tout tracé pour elle et qui en réalité ne lui convient pas. Elle décide de suivre sa propre voie, en faisant des choix qui lui sont propres et qui ne lui sont dictés par personne d’autre qu’elle-même. Sa transformation est flagrante. Elle qui semblait si effacée, se dévergonde, s’assume de plus en plus et en devient d’autant plus attachante.

 

Carmen va se marier et révèle ses insécurités mais peut toujours compter sur ses amies pour l’épauler et la rassurer, tout comme sur son futur mari que l’on voit un peu plus dans ce tome.

 

Lola est également confrontée à un changement de taille. Elle va devoir travailler sur elle-même pour révéler également quelques fragilités, baisser la garde pour accueillir de nouveaux sentiments.

 

Valeria a du mal à se positionner encore une fois, je regrette un peu qu’elle ne sache toujours pas exactement ce qu’elle veut. L’intrigue devient un peu redondante sur ce point avec l’héroïne qui recule pour mieux sauter à chaque fois, si bien qu’on a la sensation de ne pas réellement avancer.

 

Heureusement que l’autrice a inséré de nouveaux personnages car cela permet de donner un coup de peps au roman et de développer de nouveaux enjeux.

 

Même si le comportement de Valeria m’agace un peu, je dois dire que le roman fonctionne toujours aussi bien. C’est frais, c’est toujours aussi sexy (et peut-être même encore plus que les romans précédents), ça réchauffe et ça fait définitivement passer un très bon moment.

 

Difficile de se dire qu’il n’y a plus qu’un roman avant la fin car on s’attache vraiment à tous ces personnages qui ont déjà beaucoup évolué en trois tomes. On a l’impression de les connaître et de faire partie de leur bande d’amis.

 

Cette saga est définitivement très réconfortante, parfaite pour passer un moment doudou. J’ose espérer que le dernier tome sera à la hauteur de l’histoire, avec une explosion de sentiments et toujours autant d’humour et de sensualité !

 

Achetez ce livre :

Connaissez-vous cette saga ? Ce tome ?
Vous fait-elle envie ? Dites-moi tout !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :